Page:APUG 3009.djvu/15

From GATE
This page has been validated


une très grande pureté. D’après le temoignage de son directeur et d’autres personnes serieuses, elle ignorait complètement le mal. Elle l’a d’ailleurs avoué elle même et le démon a été forcé pendant l’exorcisme de rendre hommage à son innocence. Dès son enfance aussi, elle sentait le besoin de se dévouer et faisait ainsi voir, comme il arrive souvent dès cet âge, les premiers indices se da future vocation de Victime.
Elle avait 12 ans lorsqu’un grand malheur frappa sa famille «J’avais tant de chagrin, m’écrit elle à la date du 11 Juin 1877, qu’après avoir bien prié la Sainte Vierge je me sentais vivement pressée d’aller trouver mon confesseur pour lui dire toute ma peine et lui dès naïvement: “Mon père, si le bon Dieu a besoin d’une victime qu’il me prenne”. Voyant qu’il ne me répondait pas, je dis: “Mon père, croyez-vous que le bon Dieu se laisserait toucher, si je m’offrais à lui d’une manière toute particulière?” Savez-vous, bon père quelle consolante réponse il m’a faite? En me riant au nez il me dit: “Allez-vous en, vous êtes une sotte”».
Le confesseur qui a renvoyé si brutalement cette pauvre petite fille de 12 ans n’est pas Mr. P. dont il sera question dans ce récit. Si le confesseur a repoussé cette enfant généreuse, Dieu ne l’a pas repoussée. Il a entendu cette

This page contains the following annotations: