Page:APUG 3010.djvu/74

From GATE
This page has been proofread


très grandes, et à mesure que le démon se remet de la fatigue de la lutte, les souffrances redeviennent de nouveau plus fortes.
Le 7 Février, elle vint me voir. Elle souffrait beaucoup. Je lui avais dit de m’écrire puisqu’elle ne pouvait pas parler et de me rendre compte de ses souffrances et de ce qui se passait en elle. Elle me dit que malgré ses efforts, elle ne l’avait pas pu. Elle me dit encore que cette seconde possession était bien plus violente que la première. Elle dit de temps en temps: Je n’en puis plus, je souffre trop. Elle finit cependant par se résigner et par se soumettre à la divine volonté.
Son mutisme ne lui permet pas de rendre compte de son intérieur, et la main lui refuse son service lorsqu’elle veut écrire. Je lui ai demandé si le scapulaire de Pellevoisin la faisait beaucoup souffrir. Puis la pensée me vint de lui demander si le démon ne lui avait pas fait signer quelque billet ou donner quelque promesse. Comme il lui était impos-

This page contains the following annotations: