Page:APUG 3010.djvu/19

From GATE
This page has been proofread


de l’ôter; jusqu’ici, elle ne l’a pas fait. La jeune personne elle-même m’écrit le 9 novembre. «Le désespoir, Bon Père, est à son comble. Il est impossible que cela aille plus loin. J’entends continuellement cette voix qui me dit: Tu es damnée. Puis une haine invincible pour N. S. au St Sacrement. Puis enfin, Mon Père, qui ne se désespérerait pas? Qui résisterait à tout cela? Depuis 15 jours le démon impur est revenu, et je passe ainsi mes jours et mes nuits. La Ste Vierge, ma Bonne Mère, n’aura donc plus pitié de moi! Vous me dites de revenir à Paris, Mon Père. Il n’y a donc pas d’autre moyen de guérir? Je ne puis me faire à cette idée de m’en aller pour toujours à Paris». Elle raconte ensuite l’incident ou l’accident du St Ciboire. «Mr P. a voulu me donner la Saint Communion, je n’ai pas pu contenir mes mouvements; je me sentais hors de moi, et j’ai envoyé un coup de poing dans le St Ciboire.

This page contains the following annotations: