Page:APUG 3010.djvu/87

From GATE
This page has been proofread


et soutenir le trône et l’empire, rageait à ce titre donné à Marie: Virgo fidelis. Dans son ardeur, le Père Soyer fit un lapsus linguae et dit: Virgo infidelis. Malgré ses souffrances, le démon sourit sataniquement. Mais, c’est surtout: Regina Tronorum que j’ai ajoutée qui produisit un effet indicible. J’invoquai en même temps les Saints trônes, anciens compagnons de Ghil. La possédée se mit à trembler; mais à trembler comme je n’avais jamais vu trembler personne. L’intime de son être tremblait, les dents s’entrechoquaient, tout tremblait en elle. Midi été passé, et le démon résistait encore. Alors nous reprîmes le: Monstra te esse Matrem. Nous promîmes chacun deux messes. Lorsque le Père Soyer le promit, le démon lui dit: Elle ira à ta Messe. Je renouvelai l’ordre au démon de prononcer en partant: Cor Jesu. Alors, de tout notre cœur, nous nous adressâmes à Marie en disant: Monstra te esse Matrem. Bientôt, cette Bonne Mère nous exauça. Le démon s’écria:

This page contains the following annotations: