Page:APUG 3010.djvu/84

From GATE
This page has been proofread


aussi d’un air menaçant contre la sœur qui tenait la possédée et qui me rappela une réponse du démon que j’avais oubliée. C’est pour briser ces résistances que nous appelions la Ste Vierge à notre aide. Alors eut lieu une scène des plus touchantes. Nous appelions al Ste Vierge, il s’écria: Ah! ne l’appelle donc pas, elle est assez près, Elle se suspend, elle plane, elle approche, quelle ardeur! (Dans une apparition, le démon interrogé par moi avait dit que la Ste Vierge portait le scapulaire du Sacré-Cœur et il avait ajouté: Ses rayons me brûlent. L’ardeur dont il parle ici, et dont il se plaint, surtout quand la Ste Vierge approche est l’ardeur des ces rayons du Sacré-Cœur. Cela s’accorde avec ce que Lucifer avait dit: Ses flammes sont ma terreur. En même temps, la possédée clignait des yeux ne pouvant pas soutenir l’éclat et se couvrit les yeux. Faut-il donc qu’elle se tienne toujours entre vous deux! (Le Père Soyer et moi) quelle pluie de grâces Elle laisse tomber sur vous! (Le Père Soyer et moi)

This page contains the following annotations: