Page:APUG 3010.djvu/79

From GATE
This page has been proofread


Le démon commençait par refuser de répondre. Alors je prononçais des imprécations sur lui, ou nous récitions des prières: les litanies de la Ste Vierge, la Préface de l’Immaculée Conception et autres prières. Ces prières le faisaient souffrir beaucoup. Mais, entre toutes, la plus efficace a été pendant cet exorcisme come pendant le précédent, la strophe: Monstra te esse Matrem. A peine avions-nous répété deux ou trois fois cette strophe, que le démon se mettait à supplier: Ah! Ne l’appelle donc pas, ne l’appelle donc pas. Puis: Elle est là…Elle approche.
Interrogé si elle portait le scapulaire de Pellevoisin, il répondit qu’elle le portait. La lumière et la chaleur que ce cœur répondait étaient telles que les yeux de la possédée faisaient ces clignements qu’on est obligé de faire quand on regarde une lumière éblouissante, elle mit même à la fin les mains pour cacher ses yeux. En même temps elle s’écriait: quelle ardeur! quelle ardeur! Puis: cache-moi, cache-moi, qu’elle est terrible!

This page contains the following annotations: