Page:APUG 3010.djvu/40

From GATE
This page has been proofread


de terreur chaque fois qu’on le nomma et le scapulaire de Pellevoisin le fit horriblement souffrir. La possédée en portait un sur elle, et je lui en tenais un autre soit sur la tête, soit sur la gorge. Il fit tous ses efforts pour arraches celui que portait la possédée. Mais les sœurs tenaient les mains de la jeune personne et l’en empêchaient. Alors il s’écriait avec rage: Je le déchirerai, je le briserai. Et puis: Oh! que je souffre, que je souffre! Il était excessivement sensible pour l’eau bénite. Une relique de la vraie Croix placée avec l’étole sur la tête de la possédée le fit s’écrier: Cela me brûle. Mais c’est surtout le scapulaire de Pellevoisin que je lui tenais sur la gorge qui le faisait beaucoup souffrir. Il s’écriait sans cesse: Ote-le, Ote-le. Le St. Nom de Jésus répété plusieurs fois de suite le fatiguaient beaucoup. Il s’écriait: Assez-Assez.
Dès commencement de l’Exorcisme, j’ai demandé au démon son nom. Il fit l’obstiné et refusai de le dire, malgré tous les exorcismes. Il répondit toujours:

This page contains the following annotations: