Page:APUG 3009.djvu/19

From GATE
This page has been validated


A cette souffrance de toutes les nuits, car ce monstre venait toutes les nuits sans en manquer une seule, s’est joint encore un profond désespoir et une extrême difficulté d’aller à la Sainte Table. Le confesseur ne parvint que difficilement à la faire communier. Le démon fit croire à sa malheurese victime qu’elle était rejetée de Dieu et de la Sainte Vierge que la pauvre enfant aimait tendrement en sa qualité d’Enfant de Marie.
C’est dans cette triste situation de l’âme et du corps que la pauvre jeune personne vint à Paris avec ses maître, car elle venait de se placer comme femme de chambre. Elle vint à Paris le 1er Novembre 1875. La pauvre enfant n’osait s’adresser à aucun confesseur de Paris. Son confesseur de province, sur le conseil d’un Père Jésuite qui prêchait alors le Carème dans la ville natale de D.L. me l’adressa avec une lettre qui m’expliquait toute la situation.[1]

  1. Seguendo la numerazione delle pagine doveva trattarsi di pagina 7, ma le pagine da 4 a 6 non sono numerate.
This page contains the following annotations: