Page:APUG 3009.djvu/158

From GATE
This page has been validated


perdre, est devenu, malgré lui, le gardien de cette âme; il a gardé ce cœur pour Dieu en voulant le gagner pour lui-même.
C’est ainsi que pour sa confusion, comme il l’a dit lui-même, il a travaillé à la gloire de Dieu en croyant lui arracher cette âme. Ce qui, selon l’intention du démon devait l’entraîner à sa perte, n’a servi qu’à l’humilier, la purifier et l’éprouver; c’est le démons lui-même qui l’a avoué.

--------

Note. Il sera souvent question de St Ignace pendant les exorcismes et de son bâton. Ce bâton fait peur au démon. Voici pourquoi et comment: Du vivant encore de St Ignace une maison de la Compagnie de Jésus fut infesté par le démon. Le Supérieur de la maison ne sachant pas comment faire cesser ces persécutions diaboliques, en écrivit à St Ignace à Rome. St Ignace envoya au P. Supérieur un bâton avec la simple inscription: “Ignatius diabolo”. Le Supérieur mit ce bâton[1] à l’endroit fréquenté par le démon et aussitôt les visites du démon cessèrent. De là sa peur du démon pour le bâton de St Ignace.[2]

  1. L'origine del bordone d'Ignazio di Loyola potrebbe rintracciarsi nella sua Autobiografia al n.31.
  2. Alia manu: Maximilien de Haza Radlitz.
This page contains the following annotations: