Difference between revisions of "Page:APUG 3010.djvu/128"

From GATE
(Proofread)
 
 
Page body (to be transcluded):Page body (to be transcluded):
Line 1: Line 1:
 
première Communion. Le souvenir de ma première Communion a toujours quelquechose qui m’attriste. Pourquoi, Bon Père?» <br>
 
première Communion. Le souvenir de ma première Communion a toujours quelquechose qui m’attriste. Pourquoi, Bon Père?» <br>
La pauvre possédée s’attriste en pensant à sa 1ère Communion qu’elle a cependant faite avec une très grande joie et piété. Je présume que cette tristesse n’est que la tristesse du démon qui est en elle et qui sent que N. S. s’est si bien emparé de ce cœur à la 1ère Communion que, malgré tous ses efforts, il n’a pas pu le lui arracher. <br>
+
La pauvre possédée s’attriste en pensant à sa 1<sup>ère</sup> Communion qu’elle a cependant faite avec une très grande joie et piété. Je présume que cette tristesse n’est que la tristesse du démon qui est en elle et qui sent que N. S. s’est si bien emparé de ce cœur à la 1<sup>ère</sup> Communion que, malgré tous ses efforts, il n’a pas pu le lui arracher. <br>
 
Les paroles de la Ste Vierge, si je les comprends bien: «Désormais ton cœur sera libre», dites après le départ d’Asmodée qui siégeait dans le cœur, semble promettre qu’Asmodée ne reviendra plus. Ainsi soit-il. J’ai permis à cette Enfant si chère à Marie de renouveler sa Considération à Marie de a signer de son sang. Voici en quels termes, elle me rend compte de cet acte. <br><span style="color:Blue">Paris, le 21 Février 1878.</span> «Bon et Vénéré Père, je viens de faire ma consécration à Marie,
 
Les paroles de la Ste Vierge, si je les comprends bien: «Désormais ton cœur sera libre», dites après le départ d’Asmodée qui siégeait dans le cœur, semble promettre qu’Asmodée ne reviendra plus. Ainsi soit-il. J’ai permis à cette Enfant si chère à Marie de renouveler sa Considération à Marie de a signer de son sang. Voici en quels termes, elle me rend compte de cet acte. <br><span style="color:Blue">Paris, le 21 Février 1878.</span> «Bon et Vénéré Père, je viens de faire ma consécration à Marie,
 
[[Category: APUG 3010 pages]]
 
[[Category: APUG 3010 pages]]
 
[[Category:La Vierge de Pellevoisin. Possession et Délivrance de D.L.]]
 
[[Category:La Vierge de Pellevoisin. Possession et Délivrance de D.L.]]

Latest revision as of 11:11, 14 July 2019

This page has been proofread


première Communion. Le souvenir de ma première Communion a toujours quelquechose qui m’attriste. Pourquoi, Bon Père?»
La pauvre possédée s’attriste en pensant à sa 1ère Communion qu’elle a cependant faite avec une très grande joie et piété. Je présume que cette tristesse n’est que la tristesse du démon qui est en elle et qui sent que N. S. s’est si bien emparé de ce cœur à la 1ère Communion que, malgré tous ses efforts, il n’a pas pu le lui arracher.
Les paroles de la Ste Vierge, si je les comprends bien: «Désormais ton cœur sera libre», dites après le départ d’Asmodée qui siégeait dans le cœur, semble promettre qu’Asmodée ne reviendra plus. Ainsi soit-il. J’ai permis à cette Enfant si chère à Marie de renouveler sa Considération à Marie de a signer de son sang. Voici en quels termes, elle me rend compte de cet acte.
Paris, le 21 Février 1878. «Bon et Vénéré Père, je viens de faire ma consécration à Marie,