Page:APUG 3009.djvu/155

From GATE
Revision as of 13:45, 22 March 2019 by ArchivesPUG (talk | contribs) (Validated)
(diff) ← Older revision | Latest revision (diff) | Newer revision → (diff)
This page has been validated


Mais devrais-je m’en étonner, Bon Père, le jour de ma complète délivrance, j’ai demandé avec instance au Bon Dieu, la grâce de ne pas rester un instant sans souffrance, pour lui prouver mon amour. Ce désespoir est affreux, mais si c’est ainsi que le Bon Dieu veut que je l’aime, je dirai: Fiat. La Ste Vierge m’aidera, n’est-ce pas, Bon Père, par un de ses bon regards qui me font tant de bien. Sans voir cette Bonne Mère, on est toujours consolé; il fait si bon de se sentir près d’elle! Vendredi, pendant mon action de grâces, je disais à N. S. tout le désir que j’avais de l’aimer sans partage, et j’ai entendu une voix me dire: De tes bons désirs, l’Enfer est pavé. J’ai éprouvé, je vous avoue, un moment de profonde tristesse, mais aussitôt j’ai prié Marie, Ma Bonne Mère, et je me suis sentie consolée, et j’ai dit au Bon Dieu: Mon Dieu, restez, restez le Maître, et