Difference between revisions of "Page:APUG 3009.djvu/118"

From GATE
Page body (to be transcluded):Page body (to be transcluded):
Line 1: Line 1:
 
ce qui m’a occasionné quelques souffrances. Mais elles n’ont pas été de longue durée. J’entende...». Elle n’a pu continuer sa lettre; comme elle me l’a avoué après, le démon l’en a empêché. <lb/>
 
ce qui m’a occasionné quelques souffrances. Mais elles n’ont pas été de longue durée. J’entende...». Elle n’a pu continuer sa lettre; comme elle me l’a avoué après, le démon l’en a empêché. <lb/>
J’ai écrit alors à [[citesName::Pellevoisin|Pellevoisin]] pour faire une neuvaine à la Vierge Immaculée toute Miséricordieuse. <lb/>
+
J’ai écrit alors à Pellevoisin pour faire une neuvaine à la [[citesName::Pellevoisin|Vierge Immaculée toute Miséricordieuse]]. <lb/>
 
En même temps j’écrivis à la possédée, lui indiquant quelques règles de conduite, et l’engageant à faire le vœu d’envoyer, si elle était délivrée, à Pellevoisin, une plaque de marbre comme ex-voto avec l’inscription: '''Ipsa conteret caput tuum.''' <lb/>
 
En même temps j’écrivis à la possédée, lui indiquant quelques règles de conduite, et l’engageant à faire le vœu d’envoyer, si elle était délivrée, à Pellevoisin, une plaque de marbre comme ex-voto avec l’inscription: '''Ipsa conteret caput tuum.''' <lb/>
 
Le démon l’empêcha de lire cette lettre. Il m’a été nécessaire d’ordonner d’abord au démon de lui laisser lire en paix cette lettre, et de faire ce qu’elle contenait. Elle put dès lors la lire, et faire le vœu que je lui conseillais. <lb/>
 
Le démon l’empêcha de lire cette lettre. Il m’a été nécessaire d’ordonner d’abord au démon de lui laisser lire en paix cette lettre, et de faire ce qu’elle contenait. Elle put dès lors la lire, et faire le vœu que je lui conseillais. <lb/>

Revision as of 11:13, 18 September 2019

This page has been validated


ce qui m’a occasionné quelques souffrances. Mais elles n’ont pas été de longue durée. J’entende...». Elle n’a pu continuer sa lettre; comme elle me l’a avoué après, le démon l’en a empêché.
J’ai écrit alors à Pellevoisin pour faire une neuvaine à la Vierge Immaculée toute Miséricordieuse.
En même temps j’écrivis à la possédée, lui indiquant quelques règles de conduite, et l’engageant à faire le vœu d’envoyer, si elle était délivrée, à Pellevoisin, une plaque de marbre comme ex-voto avec l’inscription: Ipsa conteret caput tuum.
Le démon l’empêcha de lire cette lettre. Il m’a été nécessaire d’ordonner d’abord au démon de lui laisser lire en paix cette lettre, et de faire ce qu’elle contenait. Elle put dès lors la lire, et faire le vœu que je lui conseillais.
En général, le démon la laisse obéir à mes ordres quoiqu’il commence toujours par

This page contains the following annotations: