Difference between revisions of "Page:APUG 3009.djvu/103"

From GATE
(Not proofread: Created page with "nerveux. Cela me fut rapporté, et j’avoue m’a un peu déconcerté. J’ai pris cependant mon courage à deux mains et me suis rendu chez elles pour l’exorcisme. J’ai...")
 
m (top: clean up, replaced: citesName → Name)
(3 intermediate revisions by 2 users not shown)
Page statusPage status
-
Not proofread
+
Validated
Page body (to be transcluded):Page body (to be transcluded):
Line 1: Line 1:
nerveux. Cela me fut rapporté, et j’avoue m’a un peu déconcerté. J’ai pris cependant mon courage à deux mains et me suis rendu chez elles pour l’exorcisme. J’ai trouvé ces dames très polies comme à l’ordinaire; mais sachant ce qu’elles pensaient, je n’avais plus cette liberté d’esprit qua j’aurais eu si j’étais plus humble. Ces dames me dirent que je ferais bien de remettre cette personne entre les mains d’un médecin; que cela pourrait être un état nerveux... Je ne dis rien... mais j’ai compris le ruses du démon; la foi me resta; mais je ne me sentais plus soutenu. Ces bonnes religieuses connaissant à peine la pauvre possédée; comment pouvaient-elles juger de la cause réelle de ses souffrances? Certainement, les contorsions étaient des effets nerveux. Mais la question n’en était pas là. La question vrai était: quelle est la cause de ces efforts nerveux? Pour Mr P., le confesseur
+
nerveux. Cela me fut rapporté, et j’avoue m’a un peu déconcerté. J’ai pris cependant mon courage à deux mains et me suis rendu chez elles pour l’exorcisme.<lb/> J’ai trouvé ces dames très polies comme à l’ordinaire; mais sachant ce qu’elles pensaient, je n’avais plus cette liberté d’esprit qua j’aurais eu si j’étais plus humble.<lb/> Ces dames me dirent que je ferais bien de remettre cette personne entre les mains d’un médecin; que cela pourrait être un état nerveux... Je ne dis rien... mais j’ai compris le ruses du démon; la foi me resta; mais je ne me sentais plus soutenu. Ces bonnes religieuses connaissant à peine la pauvre possédée; comment pouvaient-elles juger de la cause réelle de ses souffrances? Certainement, les contorsions étaient des effets nerveux. Mais la question n’en était pas là. La question vrai était: quelle est la cause de ces efforts nerveux? Pour [[Name::Adolphe Poulin|Mr P.]], le confesseur
 +
 
 +
[[Category:APUG 3009 pages]][[Category:La Vierge de Pellevoisin. Possession et Délivrance de D.L.]]

Revision as of 16:32, 28 October 2019

This page has been validated


nerveux. Cela me fut rapporté, et j’avoue m’a un peu déconcerté. J’ai pris cependant mon courage à deux mains et me suis rendu chez elles pour l’exorcisme.
J’ai trouvé ces dames très polies comme à l’ordinaire; mais sachant ce qu’elles pensaient, je n’avais plus cette liberté d’esprit qua j’aurais eu si j’étais plus humble.
Ces dames me dirent que je ferais bien de remettre cette personne entre les mains d’un médecin; que cela pourrait être un état nerveux... Je ne dis rien... mais j’ai compris le ruses du démon; la foi me resta; mais je ne me sentais plus soutenu. Ces bonnes religieuses connaissant à peine la pauvre possédée; comment pouvaient-elles juger de la cause réelle de ses souffrances? Certainement, les contorsions étaient des effets nerveux. Mais la question n’en était pas là. La question vrai était: quelle est la cause de ces efforts nerveux? Pour Mr P., le confesseur

This page contains the following annotations: